Ce morceau pour piano a été écrit en hommage à Francis Poulenc mais aussi à Gabriel Tacchino qui fût son seul élève.